En slalom, pourquoi n’est-on pas déventé sur une ligne de départ au travers lorsque l’on est sous le vent ?


Départ slalomLa question est intéressante, merci de l’avoir posée. Quand tu regardes avec passion le live de la coupe du Monde, tu t’aperçois que sur la ligne de départ au moment du top les compétiteurs sont alignés dans l’axe du vent et pourtant ceux qui sont en bas de la ligne, donc sous le vent, déboulent sans être déventés par leurs « copains » au vent?? Ça t’intrigue, d’autant que l’autre jour tu écoutais religieusement Produspot raconter à ses disciples ses exploits à la dernière étape du championnat du Monde Départemental. Malheureusement, il aurait dû gagner mais il n’a pas eu de chance. Dans la première manche, le comité avait mal mouillé le parcours, dans la deuxième il a été gêné par une mouette au moment du déclenchement de son « énorme racing jibe » alors qu’il était en tête… il est trop fort Produspot tu te dis. Dans la troisième manche, il est disqualifié pour départ prématuré !! Il était fou de rage parce qu’il était loin devant les autres, la manche était pour lui ! C’est pas sa faute si tous les autres sont en retard de 3 secondes sur la ligne ! Mais il soupçonne le comité d’être contre lui parce que, lors du mercato, il a signé pour le club concurrent ; le Yacht Club de Tréfouilly les Bourses le voulait absolument dans son team. Tu ne savais pas que ça existait le mercato dans le funboard… il n’a pas de chance en tout cas Produspot, il aurait dû gagner la compétition tu te dis…

Bref, dans la discussion, il expliquait que sa tactique imparable au départ est de partir au comité comme ça il a du vent frais et dévente tout le monde de sa splendeur. Il trouve d’ailleurs que les autres se laissent déventer facilement, « ces blaires ne doivent sûrement pas connaître  la conne de déventement ». Il nous a demandé de ne pas répéter sa tactique, c’est vraiment une stratégie secret défense, il nous la transmet seulement parce que nous sommes du même spot, solidarité et patriotisme spotal ! C’est d’une logique implacable, tu es au vent, tu déventes celui qui est dessous ! Tellement logique que tu es étonné que les autres n’y aient pas pensé, mais bon tu te dis que le compétiteur funboarder moyen n’a sûrement pas l’esprit logique de Produspot, ce n’est pas donné à tout le monde, mais là, Descartes et Lapalisse se sont concertés et ont désigné Produspot comme leur ambassadeur dans le monde du windsurf! « « le bon sens est la chose du monde la mieux partagée » (Descartes, « Le Discours de la Méthode » ). D’ailleurs si le funboarder était logique, il ferait du kite, ça prend moins de place dans la voiture ! Non ce n’est pas bien de penser comme ça, reprends toi vite!! Ah tu déconnes pardon ! Tu dis ça parce que tu es en train de ranger ton matos dans la voiture et que ton mât passe en principe au millimètre mais que là il passe plus, tu te pèles les miches et tu as envie de rentrer… je comprends.

Sous la douche chaude bien méritée après ta communion avec les éléments déchaînés, gladiateur des temps modernes, tu repenses à la stratégie classée secret défense de Produspot. Pourtant lors du live d’étape de coupe du Monde en Nouvelle Calédonie, tu voyais quand même les Produmondes partir tous alignés dans l’axe du vent et ça n’avait pas l’air de les gêner ? Ils n’ont sûrement pas la logique de Produspot, mais par contre ils sont sur la coupe du Monde. Alors s’ils n’ont pas tous un cerveau, ils ont sûrement pris des kilotonnes de départs et ils ont dû finir par comprendre des trucs… Et même si, lors du live de La Calédonie, tu t’es fait choper par ta femme en train de zapper sur youporn entre deux heats, tu t’étais régalé à voir les Produmondes se tirer la bourre, et ça, ça valait bien de dormir le lendemain au bureau.

Mettant un peu en doute les paroles de Produspot, tu décides de passer un coup de fil à ton pote commercial chez Dyson :

  • Salut Gérard, ça va ?
  • Ouais
  • Dis-moi j’ai un service à te demander…
  • Oui pas de problème, mais j’ai plus d’argent, ma voiture est en panne, je ne suis pas là ce weekend, j’ai mal au dos, j’ai piscine, ma mère est malade,…
  • Tu as un ventilateur chez toi ?
  • Ben oui j’ai ça, je bosse chez Dyson disons… (c’est la blague préféré de Gérard)
  • Bon, est-ce que tu peux l’allumer, appelle ta femme si elle n’est pas au chevet de ta mère mourante. Mets-toi devant le ventilo et ta femme derrière toi.
  • T’es bizarre !
  • Vas-y fais ce que je te dis ! est-ce que ta femme sent le vent derrière toi ?
  • Chérie est-ce que tu sens le vent derrière moi ?
  • A part le vent de la grosse caisse que tu viens de lâcher, je sens rien… enfin maintenant oui tu pues !
  • Non, elle ne sent rien…
  • Ok merci à vous deux !» tu lances en raccrochant les épaules tombantes… Produspot a raison. Sa Stratégie Secret Défense est la bonne. CQFD.

Eh oh!! Tu as prouvé dans des chapitres précédents que tu n’étais pas du genre à laisser tomber, alors persévère ! N’oublie pas ce que t’avait dit ton prof d’écogestion quand tu l’avais surpris avec Agnès Ledu sortant des toilettes de la fac… « faut pas se fier aux apparences ». Même s’il n’était pas la première apparence qui visitait les toilettes avec Agnès, tu lui avais laissé quand même le bénéfice du doute. Ils devaient avoir envie de pisser tous les deux en même temps dans le même chiotte. Alors c’est le moment de faire marcher une fois de plus ta machine à contre apparence…

C’est fou comme il suffit d’un rien et comme un problème peut se résoudre d’un éclair. Ça faisait une semaine que tu avais laissé de côté ton problème de stratégie de départ et là, peinard, dans ton canap tu mates Stade 2 en te disant, comme à chaque fois, qu’ils pourraient passer du windsurf, et la solution t’a explosé à la gueule ! Devant toi dans ton poste de télé, tu vois des mecs qui se tirent la bourre sur un vélo. Ça te rappelle quand tu étais petit et que tu en chiais à monter la côte devant chez toi (Vas-y continue, tu brûles). En dehors du fait que les mecs que tu vois montent la côte à 50 à l’heure, tu te souviens d’un article où l’auteur te demandait de te souvenir du vent que tu ressentais en moulinant comme un goret sur ta bicyclette et d’une histoire de vent « Apparemment » ou un truc comme ça…  Ton sang ne fait qu’un tour et tu te jettes sur ton ordi pour retrouver l’article. Mais où j’ai vu ça, tu te dis, comment je vais retrouver cet article ? Alors tu demandes à ta femme de retrouver pour toi l’article, elle est experte en recherche sur l’ordi enfin surtout en recherche dans TON ordi… bref passons… faut savoir se servir des compétences… Et là Eureka ! Encore une histoire de vent Apparent !! Génial !! Tu relis l’excellent article, « Pourquoi faut-il rester border à l’attaque du jibe ? » et la solution apparait, limpide comme de l’eau de Stephen Roche (ça c’est pour l’hommage aux cyclistes qui t’ont permis de trouver la solution…).

Comme un schéma vaut mieux qu’un long discours comme disait l’autre en citant l’autre :

Vent apparent départ

Sur l’image, l’axe de la ligne de départ en slalom est entre le pavillon vert et la bouée jaune et il est dans l’axe du vent… du vent Réel comme on peut le voir grâce au pavillon vert sur le comité. Si les compétiteurs étaient à l’arrêt, Produspot aurait raison, mais là ils sont full speed, alors le vent qui s’écoule dans les voiles des compétiteurs pour mouvoir leur engin est le vent apparent, décomposition du vent Vitesse et du vent Réel. Le vent réel est perturbé par les compétiteurs au vent, mais comme ils se sont lancés depuis une bonne dizaine de secondes, leur vitesse continue  « d’alimenter » un vent apparent  vers l’avant. Du coup le cône de déventement (zone de vent perturbé sous le vent du plan de voilure) ne se situe plus sous le vent du compétiteur mais dans son ¾ arrière sous le vent… c’est pour cela qu’ils peuvent être « empilés » sur l’axe de la ligne sans pour autant être déventés.

Trois remarques avant que tu les fasses :

  • Ils ne sont pas vraiment empilés dans l’axe du vent. Oui je sais mais je n’avais pas de photo sous la main autre que celle-là
  • Je ne suis pas un expert dans le dessin en perspective, je te l’accorde… mais tu comprends le principe quand même…
  • Oui je sais, Antoine Questel est en retard, pas la peine d’en rajouter…

Et moi je te ferai deux suggestions amicales :

  • Mets ce blog dans tes favoris, tu peux même t’abonner, ça évitera de demander à ta femme de chercher dans ton ordi… ne joue pas avec le feu…
  • Et tu peux partager cet article avec tes potes et même t’abonner à ma chaîne Youtube. Si tu as une chaîne je m’y abonnerai aussi. Chaîne Youtube 
Publicités

4 réflexions au sujet de « En slalom, pourquoi n’est-on pas déventé sur une ligne de départ au travers lorsque l’on est sous le vent ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s