Analyse de l’activité de Nicolas Warembourg en situation de backloop


A partir d’un entretien effectué sur pour le site www.teamfunboard.com avec Nicolas Warembourg, coureur de haut niveau en funboard, nous décrirons l’activité du coureur en situation de backloop.

Le backloop est une figure de saut qui comme son nom l’indique est une rotation arrière.

Recherche de la vague:

  • Préoccupations: avoir de la vitesse, trouver une vague raide, viser le pic,
  • Perceptions: taille des vagues, regarder loin, vitesse
  • Connaissances mobilisées: « Pour faire un backloop, il faut avoir de la vitesse et une vague bien raide au minimum 1 m de haut »
  • Actions: Recherche active de vague, abattée ou auloffée si besoin pour aller chercher la bonne vague

Préparation du saut:

  • Préoccupations: Avoir de la vitesse, impulsion au pic, visualiser les éléments importants pour réussir le saut: se grouper lors de l’envol, placer la la carène de la planche face au vent, tourner la tête à l’apogée du saut, fixer le point d’impact.
  • Perceptions: taille de la vague, vitesse, taille de la vague derrière, endroit du pic
  • Connaissances mobilisées: « Plus on va vite, plus on va haut », « plus la vague est grosse, et la vitesse est élevée, plus on va haut », « Si il y a une grosse vague derrière, mieux vaut aller moins haut pour repartir vite après l’atterrissage pour ne pas se faire prendre par la vague suivante »
  • Actions: Ajustement de la trajectoire pour viser le pic, vitesse maximum
  •  

Impulsion:

  • Préoccupations: Conserver la vitesse et impact au pic
  • Perceptions: pic et vitesse
  • Connaissances mobilisées: « vitesse à l’impulsion permet d’aller haut », « impulsion au pic permet d’aller haut et de décoller verticalement »
  • Actions: Décrocher harnais, choquer légèrement, loffer
  •  

Envol

  • Préoccupations: aller le plus haut possible, préparer la réception
  • Perceptions: position du corps, position de la planche par rapport au vent, regard vers le ciel
  • Connaissances mobilisées: « une position groupée permet d’aller plus haut »
  • Actions: se groupe au maximum, jambes et bras fléchis, vers l’arrière de la planche. Visualise la phase de descente et de réception (rester groupé, reard sur le point d’impact et placer le matos devant lui)
  •  

Apogée du saut

  • Préoccupations: rotation, passer le lit du vent
  • Perceptions: regard vers l’eau, vers le point d’impact
  • Connaissances mobilisées: « tourner la tête permet de passer le lit du vent, donc de finir la rotation »
  • Actions: Tourne la tête de manière à emmener la ligne d’épaule et finir la rotation, regarde le point d’impact

Phase de descente

  • Préoccupations: bien regarder le point d’impact, anticiper la pression de l’atterissage, évaluer la position de la planche par rapport à l’eau
  • Perceptions: hauteur, position de la planche par rapport à l’eau
  • Actions: met le matos devant lui, reserre les mains sur le wish, se gaine pour préparer l’impact, évalue la position de la planche par rapport à l’eau (si sur rotation, lâche tout)
  •  

Atterrissage:

  • Préoccupations: rentrer dans l’eau en piqué (nose dive), finir la rotation dans l’eau
  • Perceptions: regarde l’eau, position de la planche
  • Connaissances mobilisées: « une entrée dans l’eau en piqué est moins brutale »,  » la fin de la rotation s’effectue dans l’eau par l’auloffée provoquée par la pression sur la main arrière », « le corps gainé permet de lutter contre la pression de l’impact »
  • Actions: positionne la planche en piqué, résiste à la pression sur la main arrière, replace le gréement au vent de travers, choque pour reprendre de l’équilibre et résister à la pression.

Pour voir l’entretien complet, www.teamfunboard.com

Conseils pour l’entraînement:

  • Visualisation mentale des éléments importants (Placement de la carène de la planche face au vent à l’impulsion, se grouper, tourner la tête à l’apogée du saut, bien regarder le point d’impact, placer le matos devant soi et se gainer, atterrir en nose dive)
  • Situation de recherche active de vagues: En 10 minutes réaliser le maximum de high jump
  • Filmer les tentatives des coureurs et débriefer. Régulation à partir de la vidéo et des sensations des coureurs. Donner des objectifs en terme de préoccupations et d’actions
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s