Travail de la speed en slalom


Pour travailler ou faire travailler la vitesse, je mets en place des situations simples de comparatif de vitesse au travers et au largue : en général par petits groupes de niveau (2 à 4 coureurs), par exemple :

– En plaçant deux bouées pour un travail au travers avec départ ensemble à chaque bouée pour travail de la speed tribord et bâbord.

– En plaçant 3 bouées pour un travail au largue tribord et bâbord : départ ensemble bouée 1 au vent, bord de largue arrivée bouée 2. Nouveau départ au largue bouée 2 arrivée bouée 3 sous le vent de la bouée 1 pour même distance bord 1. Les coureurs remontent ensuite se placer à la bouée 1 pour un nouveau départ.

Entraînement La Franqui 2008

Pour les deux mises en place :

  • La longueur des bords est en cohérence avec la longueur des bords de compétition de slalom. Généralement plus longs au niveau français que sur les PWA.
  • Je demande systématiquement à un coureur de tester le parcours pour être sûr que mes bouées sont positionnées efficacement. Surtout si les bords sont longs. Pendant le déroulement, je regarde les trajectoires des coureurs et reste attentif à l’orientation du vent, pour modifier éventuellement la position des bouées.
  • Les départs sont libres, les coureurs s’organisent de manière à passer au niveau de la marque de départ à égalité et à pleine vitesse et en laissant de l’espace entre le groupe de devant et eux pour ne pas être perturbés par leurs sillages.
  • Demander au coureurs de ne pas modifier leur trajectoire, elle doit être directe à la bouée pour ne pas faire entrer des problématiques tactiques de contrôle (auloffée, abattée), seul le comparatif de speed doit ressortir.
  • Ne pas jiber la bouée de fin de bord (perte de temps), pour pouvoir se replacer rapidement et reprendre un nouveau départ sous l’autre amure.
  • A chaque fin de séquence, le plus rapide ne modifie pas ses réglages, les autres font évoluer pour essayer de réduire l’écart.

Les évolutions possibles de la situation :

  • Faire une procédure rapide pour le départ à chaque bouée.
  • Imposer un ordre de départ pour faire travailler sa vitesse dans des situations différentes de placement par rapport aux autres: devant la flotte, dans le sillage.
  • Augmenter le nombre de coureurs par groupe

Le blog de Pierre Mortefon, slalomeur français de haut niveau, réalisé dans le cadre de son BE1 voile haut niveau à l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques, porte sur le premier bord en slalom. Vous pourrez y retrouver des informations sur différents aspects. http://pmortefon.wordpress.com/

Publicités

Une réflexion au sujet de « Travail de la speed en slalom »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s