Entraîner en slalom, aspects généraux


Le slalom est un format de course très court. La durée d’un heat est en moyenne comprise entre 2 et 5 minutes en fonction du nombre de bouées et de la longueur des bords. Les différents axes de travail pour être performant sont :

–         Les aspects techniques et tactiques du départ : la durée de la course étant très courte, la performance au départ est un élément essentiel pour le résultat. Les départs se font au travers ou au largue ce qui rend très difficile l’approche à la ligne pour effectuer un départ au top.  L’objectif est de rechercher le départ au top et non couvert…

–         La vitesse : on peut être très fort techniquement et tactiquement, mais s’il n’y a pas de speed, difficile de se qualifier pour le tour suivant… travailler la vitesse c’est développer des compétences techniques et optimiser ses réglages pour rendre son matériel le plus performant possible…

–         Le passage de bouée : le jibe est un moment crucial parce qu’il permet de dépasser… parce qu’il y a un gros risque d’accrochage et de chute. Il est essentiel de maîtriser techniquement toutes les manières de jiber pour pouvoir réagir à toutes les situations…

–         Les aspects tactiques pendant les bords et aux bouées : le placement par rapport à ses adversaires pour défendre sa place ou attaquer un adversaire lors d’un bord ou d’un passage de marque, faut-il attaquer à l’intérieur ou à l’extérieur ? quelle prise de risque en fonction de sa place ? du heat ? quelle trajectoire de jibe en fonction des autres et du parcours ?…

–         La préparation physique : la durée d’un heat est comprise entre 4 et 6 minutes. L’effort est plutôt court et avec une grosse intensité pour une vitesse max, des décrochage du harnais fréquents (aux bouées), la relance aux jibes…

–         La préparation mentale : la course de slalom est basée sur un principe d’élimination directe sur une course rapide. Les adversaires sont très proches et les vitesses sont élevées. Le stress avant et pendant la course est alors bien présent. Comment le réguler ? L’agressivité et la combativité sont des éléments importants à développer…

–         Les aspects réglementaires : sur les compétitions du circuit national et IFCA, les règles ISAF régissent le comportement du régatier. Quelles sont les principales règles à connaître ? Sur la PWA, le principe du « no rules » est appliqué, n’y a-t-il aucune règle ? comment les choses se régulent-elles ?

Autant de paramètres à travailler à l’entraînement et qui se développent avec l’expérience de ce format d’épreuve spectaculaire.

Une vidéo en entraînement Equipe de France et Dispositif France Jeune au Jaï, Marignane, sud de la France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s