Entraîner…


L’entraînement en windsurf doit évidemment être réfléchi en fonction de la discipline dans laquelle on s’engage : quelles sont les caractéristiques de l’épreuve ? Quels sont les paramètres de la performance et ceux qui prédominent ?

Quels sont les caractéristiques de l’épreuve ?

Définir l’épreuve, c’est :

–         Type d’engin utilisé. Celui-ci aura un impact technique et physique sur l’individu.

–         Durée de l’épreuve. A la fois durée d’une manche et durée de la compétition.

–        Adversaires : s’agit-il d’un duel, d’une épreuve individuelle ou en flotte.

–         Modalité de la compétition : démonstration technique évaluée, classement par rapport aux autres, élimination directe, type de parcours…

Paramètres de la performance

 

–         Technique

–         Tactique

–         Physique

–        Technologique (choix, préparation et réglage du matériel)

–         Psychologique (affectif, conatif, cognitif)

–         Réglementaire (connaître les règles pour pouvoir en jouer tactiquement)

Publicités

5 réflexions au sujet de « Entraîner… »

  1. Salut Steph,
    Sympa comme initiative! j’ai tout un tas de question et je ne sais pas trop par où commencer. Là ton article est très général… mais en quoi consiste de ton point de vue l’activité ou les activités de l’entraîneur sur l’ensemble de ces champs?
    A+
    Olivier

  2. Salut Olive
    Merci pour ton commentaire.
    Excellente question! Là il s’agit d’un premier écrit qui présente en quelque sorte le cadre général, il permet à la fois de définir la situation de compétition: cette définition est importante parce qu’elle délimite, contraint ou oriente l’action. Exemple: l’épreuve de vagues c’est une évolution technique sous la forme d’un duel évalué par des juges dans un espace et un temps délimité… Ces différents aspects oriente l’entraîneur en délimitant son action, situations, temps d’effort, relation aux juges, à l’adversaire…
    Ensuite, la performance est liée à un certain nombre de paramètres (techniques, tactiques…). L’entraîneur évalue en fonction du niveau à atteindre et du coureur les éléments à travailler dans ces différents paramètres en cohérence avec la « définition de l’activité ». Il intervient ou fait intervenir…
    Je tenterai de rentrer un peu plus dans le moteur dans des articles futurs.
    A plus
    Stéph

  3. Je pense qu’après toute cette énergie déployée, et tant d’ acide lactique accumulé, un bon massage décontracturant s’impose pour ces chaines musculaires, pendant la période de récupération pour le compétiteur et, le soir….pour l’entraineur …
    Courage,ça se mérite !!!!!
    Bravo pour ton blog, excellente initiative,continue !
    Christophe ( kiné)

  4. Pour culture générale et problèmes de dos qui peuvent en découler ne pas hésiter à consulter cette vidéo, qui s’adresse aussi aux sportifs de haut niveau passionnés par la voile et la posturologie:

    http://telematin.france2.fr/?page=chronique&id_article=12338

    Christophe, Kinésithérapeute Thalassothérapie Quiberon

    Pour tous conseils personnalisés, Je vous recommande IKS COACHING

    Bon coaching steph!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s